La Cobotique une solution pour réduire les accidents du travail ?

robot collaboratif

Définition : la cobotique est un nouveau terme issu des mots « collaboration » et « robotique ». On parle également de robotique collaborative. La cobotique est le domaine de la collaboration homme-robot : interaction, directe ou à distance, entre homme(s) et robot(s) pour atteindre un objectif commun.

De plus en plus de sociétés intègrent dans leur process de fabrication ou leur méthode de travail la cobotique où hommes et robots travaillent ensemble, sans que l’un ne remplace l’autre.

La robotique collaborative se différencie de la robotique conventionnelle, qui se focalise sur des machines fonctionnant de façon autonome ou avec un minimum d’interventions humaines.

Quel est l’intérêt de la cobotique ?

En 2018, le robot n’a pas remplacé l’homme mais, nous avons compris l’intérêt d’un travail collaboratif entre l’homme et la machine. Les deux principaux objectifs de ce nouveau mode de travail avec les « cobots » (robots collaboratifs) sont :

1- la baisse de la pénibilité

2- l’augmentation de la qualité.

Le robot peut apporter une assistance importante à un collaborateur pour réaliser les tâches pénibles ou répétitives. Cette aide lui permet de manutentionner des pièces chaudes, lourdes, encombrantes ou trop petites. Cela offre également la possibilité d’assister un opérateur dans un environnement à risques (bruit, chaleur, gestes répétitifs, environnement à risques…).

Cela contribue au « confort » du salarié mais, surtout cela présente un avantage non négligeable permettant de réduire considérablement les TMS (Troubles Musculo-squelettique) qui sont selon l’INRS, la première cause de maladie professionnelle.

 Exemple de cobot : Un exosquelette utilisé notamment dans les travaux du BTP assiste un ouvrier . Un « tireur au râteau » peut étaler jusqu’à 35 tonnes d’enrobés par jour. Ce dispositif qui pèse moins de 9 kg divise l’effort par 5.

 

En conclusion, à défaut de supprimer les accidents du travail, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que l’assistance des robots aura un impact positif sur la pénibilité et réduira certains risques d’accident du travail. Mais, restons prudent car cela en présentera de nouveau et l’analyse de risque reste primordiale. Nous n’en sommes qu’au début…